Blog | 2002>2007

Des cadeaux à faire soi-même pour Noël

sapin de noel et cadeaux
Direction cadeaux de noël

Cadeaux: la pression monte avant Noël

En ce moment je suis cerné : d’un côté ces maudits catalogues de vendeurs de jouets et de l’autre la vogue (aka fête foraine) installée à deux pas de la sortie de l’école. Il me faut donc jongler entre l’appel irrépressible du jouet et les chants de sirène des manèges. Comme dit l’autre c’est pas que simple !
Même si le temps est encore très clément dans notre bonne ville lyonnaise, ces signes sont ceux de l’automne qui avance pour se précipiter tout d’un coup vers les fêtes de fins d’année.
Pour un enfant cela veut simplement dire : cadeaux de Noël.

Les prospectus des vendeurs de jouets se déversent à la pelle dans l’allée de l’immeuble. La concurrence est rude entre eux et ça se voit.
Et nous ne sommes que fin octobre !!
Mais ce que j’observe surtout c’est que la majeure partie des jouets proposés sont en plastique et nécessitent des piles. En plus ils font du bruit : sirènes, explosions, grincements… et j’en passe.

Je vais éviter les poncifs du style avec un bout de carton et une ficelle les enfants jouent, inventent etc. En revanche mon fiston est ravi quand on fait quelque chose ensemble : on bricole, construit, imagine une histoire etc. Et moi ça m’amuse beaucoup plus que de faire « comme si j’étais action man ».

faire ses jouets
Une TV à monter soi-même

Construire des jouets

Je suis de la génération Lego et j’ai adoré construire toutes sortes de vaisseaux, maisons, choses imaginaires avec ces briques de plastique. En revanche je n’ai jamais trop accroché au Meccano : trop de petites vis !
Tout cela pour dire que je suis tombé il y a quelques jours sur cette petite TV à construire soit même : sharp pencil quality tv. Hyper facile, ludique et surtout on demand ! Vous disposez des patrons pour réaliser votre propre animation.
Voilà le guide et les instructions de montage pour construire ce jouet.

Pour les grands qui aiment la photo et qui ont jeté leur appareil argentique : ce n’est pas grave, vous pouvez vous construire un appareil photo reflex 24×36 en carton : diy pinhole camera. Via Margaritasanteporcos.com.
Tiens rien vu chez Singulier, étrange…

Vous trouverez PLEIN d’autres idées de surprises, cadeaux, « trucs à faire ensemble » sur le site instructables.com ; de quoi passer de bonnes soirées au chaud en mode DIY.

PS: Patrice, si tu passes par là. Une question me taraude. Le nom du blog vient de la fameuse citation ou bien en souvenir de ce groupe new-wave lyonnais, certes un peu obscur, des années 80 ?

La plus grosse image numérique du monde

plus grosse image numerique du monde« L’image qui se trouve sur ce site internet est probablement la plus grosse du monde, soyez patients et prenez le temps de découvrir une image de 8.6 gigapixels. »

Tel est l’avertissement qui s’affiche lorsque vous cliquez sur ce lien : HAL9000 Iconos.
Ce prouesse technologique permet de littéralement rentrer dans la « matière numérique » de l’image : une fresque de l’église Santa Maria Delle Grazie.

La précédente image numérique détentrice du record.

Via Clubic

Connaissez-vous le « Plinking » ?

Vous savez ce qu’est le product placement ? Mais si, l’agent 007 a toujours une montre XbH24. Pareil pour sa voiture gti à jantes larges etc.
Ce n’est évidemment pas un hasard, les marques paient pour être présentes dans un film, un livre, les jeux vidéos et dès que l’on peut donner de l’exposition à une marque.

Mais aujourd’hui les choses évoluent. A l’avenir il existera toujours des best sellers, blockbusters et autres succès phénoménaux. Cependant une fois mis bout à bout ces succès n’auront finalement pas le même impact que les centaines de petites vidéos réalisées entre soi et mises en ligne pour s’amuser, épater… quel que soit le motif c’est le résultat qui compte : à disposition sur Internet**.

C’est là qu’intervient le « plinking ». EMW, est une entreprise qui prévoit de mettre à notre disposition la possibilité d’intervenir directement sur une vidéo en y ajoutant un lien vers la fiche article d’un site de vente en ligne par ex.
D’où le terme « plinking » aka product linking.

Quel est l’intérêt de ce type de service ?
Commercial certes : on peut travailler sur les niches de consommateurs, on s’intéresse à la longue traine. On cible des consomateurs un peu moins faciles à toucher, car moins conventionnels (Cf. en ps).
Par exemple en intervenant sur une vidéo tournée par un amateur d’animaux de compagnie pour placer un lien vers ce fameux gillet de sauvetage pour son meilleur compagnon.

Mais cela peut être aussi l’occasion d’un peu plus de créativité. On peut imaginer par exemple des jeux de pistes vidéos, des scénarios de navigation d’un site à l’autre etc.

* Il ne faut pas perdre de vue qu’Internet va sortir de nos ordinateurs. Internet, Tv, radio sont sur le même poste. On consulte alternativement l’un ou l’autre. Mais la différence physique (récepteur) n’est plus aussi marquée.

Via Adverlab

PS: ne pas confondre le plinking ci-dessus et ce plinking : pratique d’entrainement au tir sur des cibles non conventionnelles. Mais en réalité il y a bien un lien : on cherche à atteindre des cibles non conventionnelles…Le Plinking :

Je vois qu’Aziz Haddad s’intéresse aussi au sujet.

Mise à jour : dans le Monde technologies d’hier, un article sur les communautés virtuelles prescriptrices d’achat. On reste dans le sujet bien que l’article ne nous apprenne pas grand chose amha.

De la Rumeur au buzz : Rumor psychology, Social And Organizational Approaches

Rumor psychology : livre pour comprendre la création de rumeur et buzzComment naissent et se propagent les rumeurs ? Qu’est-ce qui fait que le buzz se développe et génére du bouche à oreille ?
Voilà autant de questions étudiées par Nicholas DiFonzo et Prashant Bordia dans leur livre : Rumor psychology, Social And Organizational Approaches.

Les deux chercheurs décryptent :

  • les conditions de démarrage et les phénomènes d’expansion des rumeurs ;
  • l’exactitude de différentes rumeurs qui ont marqué l’actualité ces dernières années, principalement aux USA ;
  • les moyens d’orienter et contrôler la propagation d’une rumeur, par le truchement des médias ou simplement au sein d’une organisation (entreprise par ex.).

Un livre recommandé si vous êtes persuadés que les marchés sont des conversations et que « la réponse se trouve chez l’autre et dans notre relation » (Socrate).

Marketing technologique et Geeks

John Dodds propose une liste en dix points pour comprendre ce qu’est le marketing technologique. Il oeuvre avec son billet pour la réconciliation au sein de l’entreprise entre les créatifs qui plannent et les pragmatiques vendeurs !

Voilà les trois premiers points :

  • Le marketing n’est pas un département (cloisonné) dans une entreprise : le marketing consiste en la capacité à élaborer dans l’entreprise un environnement propice pour répondre aux besoins des clients. Cela commence en amont de la conception d’un produit. La promotion et le département des ventes ne sont que la partie émergée de l’iceberg.
  • Le marketing est un dialogue, mais la majorité des gens ne connaissent pas le langage des geeks. La vente technologique réussie repose sur la capacité du marketing à traduire une création issue d’un laboratoire en un produit accessible aux non techniciens ; pour être pertinent une conversation bi-directionnelle autour du produit est nécessaire.
  • La simplicification ne néglige pas la complexité. En simplifiant les idées, concepts développés, le marketing essaient de rendre plus aisée l’entrée dans un univers technique. Avoir des utilisateurs passionnés avant qu’ils aient commencé à se servir d’un outil est… juste impossible !

Le reste de cette liste en dix points qui semblent évidents est ici.

Le tableau de physique du futur

Cette vidéo présente une innovation du MIT. Le tableau « comprend » les intentions du chercheur.
La démonstration de la gravité terrestre devient beaucoup plus simple : elle est visuelle.

Tout simplement étonnant. Non ?

Mise à Jour : Merci à Pierre Vandeginste pour son commentaire. Il a éclairé mon enthousiasme sous un nouveau jour. Dans ce billet il remet en perspective les évolutions technologiques et en profite pour nous rappeler à l’ordre : ce n’est pas parce qu’on en parle (parout) à un moment donné qu’une information est valable.
Enfin Pierre m’a permis de remettre la main sur un lien auquel je voulais faire référence mais que je ne retrouvais pas : Multi-Touch interaction experiments : la vidéo de démo est tout simplement hallucinante.

MàJ 2 : Un autre lien encore plus fou vers un pinceau video. J’en veux un tout pareil pour Noel !

Firefox 2, c’est la fête !

Firefox 2

La dernière version de Firefox, le navigateur internet développé par la Fondation Mozilla sera théoriquement disponible au téléchargement ce soir.
Nous sommes forcément un peu impatients.
En attendant, si vous vous posez des questions sur Firefox 2, je vous invite à lire le compte rendu du chat avec Tristan Nitot, président/fondateur de Mozilla Europe.
Pour en savoir un peu plus sur la stratégie marketing du lancement de Firefox 2.

Pour fêter la sortie de Firefox 2, plein de « parties » sont organisées. Jetez un oeil ici pour voir s’il n’y en a pas une dans votre coin.
Il y aura une Firefox Party à Lyon Lyon, vendredi 27 Oct.

Mise à jour : Microsoft a même envoyé un gateau de félicitation à l’équipe Mozilla. Via Génération NT

Les nouvelles voies(x) de la Démocratie

Docforum prolonge son cycle de conférences autour des cultures numériques et propose une rencontre demain mardi 24 Oct. à Lyon :

« Le web 2.0 offre aux citoyens des nouveaux espaces de discussion et l’on voit apparaître une nouvelle forme de « Vox Populi ». À coté des blogs institutionnels, les blogs de simples citoyens souhaitant s’exprimer se multiplient . Ils proposent ainsi une nouvelle approche de la vie publique : de la démission de Trent Lott aux États-Unis à la mobilisation des partisans du non et du oui lors de la campagne sur le referendum du Traité constitutionnel européen en France, les exemples abondent.
Quelles nouvelles formes de relations aujourd’hui entre cyber-citoyens et démocratie ?
Le débat public est-il relancé par leurs nouvelles approches ?
Comment et pourquoi le « citoyen ordinaire » s’exprime-t-il à travers les nouveaux outils à sa disposition, blogs, SMS, chats, forum, adhésion en ligne ?
Qui se cache derrière les nouvelles voix de la e-démocratie ?
L’espace public qui se reconstruit semblerait bien favoriser la démocratie participative. Nouveaux outils, nouvelles méthodes, pourrait-on même parler de nouveaux contre-pouvoirs ? »

Rendez-vous à la Bibliothèque de la Part-Dieu, de 18h30 à 20h00. Plan.

Sites E-commerce et RSS font bon ménage

logo qui signale la présence d'un flux rss sur un site internetLe JDN rappelle ce matin quelques avantages pour les e-marchands d’utiliser des flux RSS (Really Simple Sindication).
Les cinq raisons d’utiliser RSS pour un site de commerce électronique, présentées par le JDN sont les suivantes :

  • Booster le référencement naturel du site
  • Proposer ses offres en temps réel
  • Personnaliser la relation client
  • Fidéliser et recruter en ligne
  • Enrichir le service d’affiliation

Tout cela est vrai, les détails : Cinq raisons de passer au RSS pour les e-marchands.

Le fondateur de Jobetudiant.net en compétition

Julien Genestoux est le fondateur de jobetudiant.net.
Ce site propose un service simple et que l’on aurait aimé avoir de notre temps ! Comme son nom l’indique, il propose des jobs aux étudiants. Le site compte 200 000 membres.

Il nous signale sur le blog de jobetudiant.net qu’il a été retenu par Business Week comme l’un des jeunes entrepreneurs européens de moins de 25 ans ; il représente la France parmi quinze candidats dont une seule candidate… 🙁

Business week organise un « vote for favorite entrepreneur », votez pour Julien Genestoux !

Photo d’illustration empruntée chez Bart.

Mesure d’audience : la fiabilité statistique remise en question

Le patron de Comscore (institut de mesure d’audience internet) révèle dans une lettre ouverte, que leurs statistiques ont tendance à être surévaluées ; ici c’est le nombre de page vues qui est mis en cause. Le problème est qu’il estime que leurs mesures peuvent parfois être surévaluées à hauteur de 300% !! Oui, vous avez bien lu.
On apprend ainsi sur Ecosphère que certains sites français n’étaient pas loin de « revendiquer un nombre d’utilisateurs supérieur au nombre d’internautes français »…

Malgré tout cette polémique a du bon. Au moment où l’on recommence à parler de bulle 2.0, il est certainement positif de prendre les devants pour revenir à des bases plus saines.
De plus j’ajoute que ce n’est pas non plus une nouveauté. La mesure d’audience fait débat depuis de nombreuses années. Ainsi je vous incite à prendre connaissance de cet article de François Planque, qui présentait dans un article (le web et les statistiques…) les différentes méthodes de mesure d’audience. Sa conclusion, sans appel, est toujours d’actualité :
« Il n’y a pas de bonne solution en terme de staistiques web. Juste une « moins pire » à choisir. »