Carrefour des possibles de Lyon

Hier je me suis rendu au 24° Carrefour des possibles, proposé par la FING, c’était à Lyon dans l’enceinte majestueuse du Musée Saint Pierre. Au coeur de Lyon, la cour du musée est un havre de silence et de paix, où il faisait bon aller promener mon bout de chou, pour écouter le calme et le regarder poursuivre les moineaux. Mais montons au premier étage.

Dix projets ont été présentés. L’exercice n’est pas facile puisque la présentation de chaque porteur de projet doit tenir en six petites minutes. Il s’agit donc d’un vrai exercice de style. Ils y sont tous parvenus, et les présentations étaient plutôt réussies techniquement et oralement. La salle a même été secouée par un ou deux fous rires.
Pour ma part trois projets en particulier ont retenu mon attention :

  • Compilatio.net : outil de tracking de plagiat sur Internet. Il s’agit en fait d’un méta-moteur, qui scrute le contenu éditorial présent sur les sites analysés et repère un texte repris à l’identique. Les résultats permettent ensuite d’accéder directement au site sur lequel retrouver le texte d’origine ou le texte copié-collé. Intéressant pour suivre comment un communiqué de presse est repris, par exemple, ou pour savoir qui reprend ce qui est dit sur un blog sans citer son auteur, ni faire de trackback !
  • Ré-activ : une web radio étudiante, sur laquelle on peut choisir ce que l’on veut écouter en fonction de cinq thèmes (actu, ziq, formation, bons plans et insolite) et, plus novateur, proposer un sujet qui sera ensuite disponible à l’écoute sur le site. Le modèle est communautaire principalement dédié aux étudiants en cours à Lyon.
  • Ghanni : un service d’analyse des gouts musicaux pour aider à générer des play lists homogènes, une fois que l’on dispose de quelques miliers de morceaux dans son baladeur ou son ordinateur. Le logiciel analyse les morceaux (signal, structure et pleins d’autres choses que je n’ai pas retenu), ainsi que vos choix, pour ensuite créer des listes de morceaux qui répondent aux mêmes critères. Parfait pour se créer une play list romantique avant d’offrir le dernier verre…

Le pot offert ensuite m’a permis de rencontrer de visu Hubert Guillaud (Le Romanais, Internet Actu), qui m’a dit qu’au delà de deux cent flux RSS, il devenait vraiment difficile les gérer. Mais qu’en même temps ce n’est pas loin de trois cent flux que contient son agrégateur ! Nous avons aussi pu échanger avec Isabelle Aveline (Zazieweb), toujours aussi alerte sur les questions de communautés en ligne. Enfin Stéphane Sacquepée (PLSI) m’a expliqué son rôle de charnière entre les différents acteurs institutionnels pour le développement des TIC sur Lyon et sa région.

Ensuite il était l’heure d’aller dormir.

Il en parle aussi :
Journal de Guerrier

2 thoughts on “Carrefour des possibles de Lyon”

Les commentaires sont fermés.